Skip navigation


Hubert Bonisseur de la Bath, Alias OSS 117, c’est pour moi le mélange parfait entre un grand charmeur et un espion raté. Je suis -sans exagérer- accro à OSS 117 : Le Caire, nid d’espions, je l’ai regardé plusieurs fois, et je me refais des petits passages de temps en temps.

Ce dernier de la saga OSS 117, je l’ai trouvé moins « intense » que son prédécesseur, mais tout autant lourd, gras et loufoque. Des blagues moisies et profondes, des gaffes, des rires ridicules, tout ce qui me régale, et qui fait que j’adore ce personnage.

Aux cotés d’OSS, Louise Monot dans le rôle de Dolorès qui, je l’avoue, m’a transpercé. Une beauté simple, douce, même si il est bien mise en avant par les mini-jupes. Entre elle et la vulgaire Carlotta (Reem Kherici), j’ai vite fait mon choix…

Une « seconde » réussie, que je trouve moins culte que la première, mais tout aussi drôle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :