Skip navigation


1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest, vient d’apprendre que sa femme Judith allait le quitter. Elle est tombée amoureuse d’une de ses connaissances, le pontifiant Sy Ableman. Arthur, le frère de Larry, est incapable de travailler et dort sur le canapé. Danny, son fils, a des problèmes de discipline à l’école hébraïque, et sa fille Sarah vole dans son portefeuille car elle a l’intention de se faire refaire le nez. Pendant ce temps, Larry reçoit à la fac des lettres anonymes visant à empêcher sa titularisation, et un étudiant veut le soudoyer pour obtenir son diplôme. Luttant désespérément pour trouver un équilibre, Larry cherche conseil auprès de trois rabbins. Qui l’aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?

Les frères Coen m’ont beaucoup impressionné avec No Country for Old Men. Un style décalé très perturbant. Dans A Serious Man, ils nous replongent non sans parcimonie dans ce regard alternatif. Et si on prenait  un homme, et qu’on le torturait en lui mettant plein d’obstacles dans sa vie ? Au travail, chez lui, dans la rue. Constamment face à un évènement handicapant. C’est là qu’intervient la magie Coen ; même si cet homme a, il faut le dire, une belle vie de merde, on rigole toutes les 5 minutes. Un personnage, une phrase, une expression, une situation. Il y a tout le temps quelque chose qui accompagne chaque acte désolant. Très très attachant, et tellement repoussant, c’est ce qui donne tout son charme à ce film. Deux films des Coen m’ont suffi à me convaincre d’une longue série de rattrapage sur leurs réalisations.

La vie d’un homme séquestré par le destin, qui nous attriste mais nous fait rire ; les Coen ont encore frappés, et on ne va pas s’en plaindre !

  • Personnage préféré : Larry Gopnik
  • Scène préférée : la visite chez le premier Rabbin
Publicités

One Comment

  1. Mais REGARDEZ CE PARKING !!!!


One Trackback/Pingback

  1. […] me donnent la nausée, pour moi les coups de coeur 2010 c’est de loin Inception, puis Kaboom, A Serious Man, Shutter Island, L’Illusionniste . Je regrette de ne pas encore avoir vu Des hommes et des […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :