Skip navigation


À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion, tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français.
De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté, mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne, qui avait quelques raisons de douter des motifs et de l’identité de ce croisé venu des bois.
Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s’efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci, de ramener la justice en Angleterre et de restaurer la gloire d’un royaume menacé par la guerre civile. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de « Robin des bois » est née. -Allociné-

Russel Crowe et Ridley Scott, c’est pour moi une valeur sûr du cinéma. Découvert grâce à Gladiator il y a quelques années, je suis ensuite resté fidèle avec Mensonges d’Etat, bien qu’il ne soit pas à la hauteur des autres, et American Gangster, un autre gros morceau. A eux deux ils créent un parfait mélange entre l’habileté cinématographique de Ridley et le charisme inépuisable de Russel.

Ils nous prouvent un nouvel fois qu’ils sont tout simplement des piliers du cinéma actuel grâce à Robin des Bois. Côté rythme, j’ai eu un peu de mal à me lancer au début (il faut dire que l’ennui provoqué par la montée des marches de Cannes a un peu affecté mon attention). Mais petit à petit lorsque Robin s’emballe et se retourne contre le roi, j’ai commencé à accrocher. L’historie bouge beaucoup, elle est très étoffée, il n’y a pas de creux et très peu d’imperfections. Une chose que j’ai trouvé assez bien c’est que l’histoire n’est pas essentiellement centrée sur Robin.

La qualité photographique m’a énormément rappelé le début de Gladiator, lors de la bataille dans les bois. La boue, la brume, le côté magique de la forêt. Certains plans sur les vallées sont à couper le souffle. Tout au long du film nos yeux sont baignés dans une harmonie visuelle qui est digne de son réalisateur. Dans les grandeurs, il y a aussi cette bataille finale sur la plage qui m’a monté le battement de coeur à 350 pendant toute la scène. La puissance dégagée par la pluie de flèche et par la lignée de cavalier est incroyable. Ça sentait le Scott à plein nez.

Côté acteurs, Russel Crowe est toujours aussi imposant à l’écran. Cependant son personnage est modeste et joueur, ce qui lui retire cette façade habituelle « je suis discret, je parle peu mais je défonce tout le monde ». Je l’ai trouvé attachant et très fin, de plus j’aime beaucoup la base du personnage : un hors-la-loi qui tire à l’arc comme un dieu. A ses côtés Kate Blanchett (L’Etrange Histoire de Benjamin Button) assure avec brio son second rôle avec un personnage très rustique. Mention spéciale à Petit Jean, qui vend du rêve dans les batailles. Mark Strong qui joue le méchant Goedfroy, joue très bien le méchant.

Je finirais par remercier Marc Streitenfeld pour ses musiques du film, qui sont juste magiques. A noter qu’il a également composé les musiques des films où l’on retrouve le couple Ridley/Russel, excepté Gladiator.

Un classique revisité avec maestria par un grand du cinéma. A voir absolument (sinon je vous plante une flèche dans la gorge, cf le film).

« Rise and rise again until lambs become lions.« 

  • Personnage préféré : Robin, pour ses flèches et Russel Crowe
  • Scène préférée : La bataille de la plage, pour la puissance qu’elle dégage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :