Skip navigation


Dans un futur proche, la Terre a été ravagée par une grande guerre entre les hommes et les puissantes machines qu’ils avaient crées. Sachant l’humanité condamnée, un scientifique créé 9 petites créatures, fragiles et sans défense à partir d’objets divers ramassés dans les décombres. Incapables de s’opposer aux machines, ils ont formé une petite communauté survivant au jour le jour dans les décombres. Mais le dernier né de cette famille, le Numéro 9 a une mission. Il détient en lui la clé de leur survie et devra convaincre ses camarades de quitter leur refuge de fortune pour s’aventurer au coeur du royaume des machines. Ce qu’ils vont découvrir en chemin représente peut-être le dernier espoir de l’Humanité. -Allociné-

Sorti il y a quelques mois maintenant, j’ai décidé de revoir ce film car d’une je n’avais pas fait d’article à sa sortie, et de deux je l’avais bien aimé. La première chose qui m’a frappé dans ce film est le peu de dialogue qu’il contient. En effet, son réalisateur, Shane Acker, a privilégier la musique et l’image pour « parler » avec les spectateurs. C’est quelque chose que j’ai énormément apprécié. Dans l’histoire, le côté post-apocalyptique m’a conquit. Elle est accompagnée d’une ambiance lourde et sinistre très bien réalisée. L’intrigue se pose bien, on accroche assez rapidement. Je signalerai cependant des légers moments de « mou » par endroits.

Numéro 9 est à l’origine un court-métrage, nommé 9, qui fut réalisé cinq ans auparavant. Il est assez intéressant de le regarder et de comparer avec le film. C’est en fait un film de fin d’étude qui a été nommé aux Oscars 2006. Très touché par ce dernier, Tim Burton a décidé de produire Numéro 9 : « L’univers qu’il a créé avec d’infinis détails me touche profondément sur un plan visuel et émotionnel. »

Un beau film d’animation, original et émouvant, qui nous plonge dans un univers aussi fascinant que repoussant.

  • Personnage préféré : 6, pour sa part de mystère
  • Scène préférée : la naissance de numéro 9 (le début)
Publicités

One Trackback/Pingback

  1. […] } Comme je vous l’ai dit dans l’article sur Numéro 9, ça a dans un premier temps été un court-métrage d’une dizaine de minutes. Le voici […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :