Skip navigation


Alors que les forces alliées débarquent à Omaha Beach, Miller doit conduire son escouade derrière les lignes ennemies pour une mission particulièrement dangereuse : trouver et ramener sain et sauf le simple soldat James Ryan, dont les trois frères sont morts au combat en l’espace de trois jours. Pendant que l’escouade progresse en territoire ennemi, les hommes de Miller se posent des questions. Faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un seul ? -Allociné-

J’admire ce film selon tellement d’angles qu’il est difficile de savoir par où commencer. Le plus simple serait de commencer par le début, par cette scène simplement majestueuse du débarquement. Il y a une telle émotion, une telle force qui se dégage de l’écran qu’il est difficile de ne pas rentrer directement dans le film. Après cette scène tout va très vite, le capitaine Miller reçoit la mission d’aller sauver le dernier frère Ryan et part avec son équipe à sa recherche. Petit à petit ces hommes vont apprendre à se connaître, à avaler les différentes douleurs de la guerre.

D’ailleurs à propos de cette équipe, on ne peut pas dire qu’elle soit délaissée niveau acteurs : Tom Hanks pour le capitaine, toujours aussi bluffant dans l’humanisme qu’il apporte au cinéma. Adam Goldberg (Zodiac et le coloc’ dingue de Chandler dans Friends), Vin Diesel, Barry Pepper (7 vies, La ligne verte) et Giovanni Ribisi (Avatar, Franck le frère de Phoebe dans Friends). Viendra s’ajouter le fameux soldat Ryan, interprété par Matt Damon. On sent que ce casting renforce le film, étant tous aussi charismatiques les uns que les autres.Un point également très intense dans ce film : l’image. Il y a quelques scènes où la beauté photographique m’a ému, notamment les contre-jour sur la colline. A côté de la brutalité de la guerre on y trouve une véritable poésie, et ce contraste augmente l’intensité de l’émotion que l’on ressent.

Je regrette cependant le ton un peu trop « patriotique » du film, certains passages trop remplis d’hommages aux soldats peuvent agacer. Aussi, l’introduction et la conclusion du film, avec le soldat Ryan plusieurs dizaines d’années plus tard, dans le cimetière militaire, ne sont là que pour ça.

Malgré une éloge de l’armée américaine, Il faut sauver le soldat Ryan est un vrai chef-d’oeuvre, signé par une main de maître ; Steven Spielberg.

  • Personnage préféré : Cpt. Miller, pour Tom Hanks
  • Scène préférée : le débarquement, pour être resté scotché
Publicités

2 Comments

  1. Très beau film en effet, la beauté de certaines images m’a bluffé.
    Et j’avais complètement oublié que Vin Diesel jouait dans ce film, pas mal de l’avoir rappeler.
    En gros, je le conseil à tout le monde.

    • Moi aussi j’ai été surpris ! Mais bon c’est loin d’être un personnage important, sauf dans la scène où il se fait tirer dessus.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :