Skip navigation


Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence. -Allociné-

Cela fait quelque temps que j’attend Inception avec impatience : ici et là. Mon impatience est née lorsque j’ai appris qu’il était réalisé par Christopher Nolan. Un nom pas tellement « connu » par le grand public, mais qui pourtant est l’auteur de bien des monstres du grand écran : Batman The Dark Knight, Insomnia et le plus excellent de tous, Memento. Et c’est sans surprises qu’une fois de plus, Nolan me fait rêver.

Il m’a suffit de 10 minutes pour accrocher au film et ne plus jamais décrocher. On savoure le savant mélange entre l’action et le principe des rêves. Totu est bien agencé, des grosses scènes aux petits détails. A la fin j’ai confirmé ce ressentit que j’avais de Nolan ; il a son propre style, son propre genre de film. Comme dans Memento ou même Insomnia, on ne saurait pas dire qui est le gentil, qui est le méchant. Ici on est pile entre l’action, le thriller et la science-fiction.

Deux points marquants sur le film : musique et acteurs. La musique car elle est tout simplement magique, et le choix de Piaf pour les décharges, rien à dire. Et les acteurs car cette brochette est marquante ; Di Caprio et Cotillard (pas la peine de les présenter), Elen Page (Juno), Michael Caine (le majordome de Batman), Tom Hardy (Rocknrolla), Ken Watanabe (Lettres d’Iwo Jima), Cillian Murphy (l’Epouvantail dans Batman). Vous voyez, y’a de la matière à travailler. J’ajouterais Joseph Gordon-Levitt, découverte du film pour ma part, qui m’a juste bluffer à l’écran ; il a une tête à faire du cinéma, c’est indéniable. Il n’y a nulles doutes, Inception rentre dans mon top10, en haute position.

Comme dans Memento, Inception est un film ouvert. Nolan nous laisse la libre interprétation de la fin de l’histoire. Ce qui est une très bonne chose je trouve, car comme cela on ne sort pas du cinéma avec une histoire toute finie, c’est à nous de brainstromer sur les éléments du film, les attitudes des personnages, etc. Si vous voulez un coup de pouce, rendez-vous sur l’article d’Allociné à propos des interprétation d’Inception.

Inception est pour moi le film de l’année, et si un film le dépasse avant 2011, je demande à voir.

  • Personnage préféré : Arthur, pour la prestance à l’écran de l’acteur
  • Scène préférée : la décharge finale, pour l’intensité et la richesse de la scène
Publicités

6 Comments

  1. Moi moi moi je veux un bisou de barbu non barbu ! 😀

    • Désolé, tu n’es pas la 100ème 😉

  2. Il est fantastique ce film , tu nous avais fait découvrir Memento qui est déjà un film très prenant mais celui là est vraiment bon . J’espère que suite à tes critiques ,beaucoup de gens iront le voir, car c’est un film qui va peut-être devenir culte !

    Arthur

  3. Je trouve juste le rôle de l’architecte (la nouvelle) un peu flou et mal géré. (Il y a pas que des points positifs à un film qu’on a bien aimé). D’une fille qui ne connaissait rien à cet univers on a quelqu’un qui le comprend dès le début mieux que n’importe qui d’autre… Et je trouve que parfois les scènes d’actions sont là pour combler les trous, par exemple dans la neige (on avait pas besoin de toute la course en ski façon James Bond). Il y aussi un petit soucis scénario au niveau de la durée des rêves, normalement, le dernier rêve (dans la neige) est censé durer plusieurs semaines (oui soit, ils ont eu un petit soucis qui écourte tout ça, mais là, ils y restent juste un peu plus d’une heure…)

    Ça c’est pour la critique négative xD. Pour ce qui est positif : la fin, bon, on s’y attends dès qu’il explique que les totems sont là pour vérifier s’ils sont dans un rêve ou pas, MAIS, d’une s’il ne l’avait pas fait, j’aurais été déçu, de deux ça fait réfléchir (qu’on s’y attende ou pas parce que là que ça soit l’une ou l’autre des versions ça change carrément la manière d’interpréter les personnages, surtout le rôle de Marion Cotillard), et de trois, la manière dont ça a été filmé avec la toupie qui fait deux trois chutes pour se relever ensuite est magique !
    En positif on a encore l’impression globale, qui malgré tout dans un film est une des choses les plus importantes. On décroche pas. On sort comblé => un bon film.

    Je ne le met pas pour autant dans mon top 10 dans lequel il y a Memento que j’ai vu et revu et qui me paraît un peu plus travaillé.

    • Ton commentaire est très riche, et je t’en remercie, mais je vais réagir à un truc et je vais te dire pourquoi. C’est à propos de ça :
      « Je trouve juste le rôle de l’architecte (la nouvelle) un peu flou et mal géré. (Il y a pas que des points positifs à un film qu’on a bien aimé). D’une fille qui ne connaissait rien à cet univers on a quelqu’un qui le comprend dès le début mieux que n’importe qui d’autre… »

      Déjà, je pense que l’architecte est une personne qui constitue l’environnement du rêve (endroit, limites, personnages, ambiance, sensations) pour que la « victime » n’y voit que du feu. Ils développent ce rôle en disant qu’elle doit constituer un labyrinthe ; je pense que c’est pour que la victime ne sorte pas de l’environnement.
      Ensuite,il est vrai que cette spontanéité de débrouillardise est carrément louche, c’est ce que je pensais aussi avant. Mais voilà, on peut voir la chose d’une façon différente ; et si le fait qu’elle se débrouille aussi bien aussi rapidement était fait exprès ?
      Première hypothèse (la moins intéressante) : elle est surdouée, ce qu’elle fait en tant qu’architecte de rêve est ce dont elle a toujours rêvé. A noter que ce film ne développe pas la science qui consisterait à contrôler les rêves comme tel. Tout vient d’un coup sans grandes explications (ce qui est une bonne chose je trouve).
      Deuxième hypothèse (la plus intéressante) : ce n’est pas la premiere fois qu’elle fait ça. Elle aurait été « formée » par le père de Cobb. Pourquoi ? Peut-être l’a-t-il formée pour faire une inception sur Cobb de sa femme. Et peut-être même que tous les gars de l’équipe sont là pour cette inception (cela expliquerait les sourire au réveil de Cobb dans l’avion).

      A méditer.

  4. On peut effectivement le voir comme ça, j’y avais pas songé. (Mais c’est quand même pas ce que je pense… =P)


2 Trackbacks/Pingbacks

  1. By Following « Le Blog-Ciné de Clem on 03 Août 2010 at 7:43

    […] plus, en allant du bon film (Insomnia, Le Prestige) jusqu’au pur chef-d’oeuvre (Inception, Memento) en passant par deux Batman excellents. Following est le premier film de Nolan, et il […]

  2. […] 122 articles dont 96 critiques de films (j’en profite au passage pour vous annoncer que la 100ème critique sera un peu spéciale !) que vous pouvez retrouver sur l’index. Au top des articles vus, on trouve loin devant Mon nom est personne, suivit ensuite par Léon, Eternal Sunshine et Inception. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :